Vous êtes ici

Dr. Catherine Schuster, Directrice adjointe de l’unité et Chef de groupe

"Notre but est d’identifier de nouvelles cibles pour le développement de stratégies de lutte contre les maladies hépatiques induites par le virus de l’hépatite C. Nos travaux sont focalisés sur la caractérisation des interactions virus-hôte et de la pathogénie de l’infection par le virus de l’hépatite C au cours des étapes tardives du cycle viral. J’étudie plus particulièrement les relations entre le virus de l’hépatite C, les lipoprotéines hépatiques et le métabolisme lipidique ainsi que la régulation de la traduction IRES dépendante du virus." Dr. Catherine Schuster

Actuellement, la thématique de groupe de Catherine Schuster développe un axe de recherche étudiant les interactions entre le virus de l’hépatite C et le metabolism lipidique à l’unité Inserm U1110 dirigée par le Pr. Thomas Baumert. À l’aide de criblages par ARN interference ou double-hybride dans la levure, son groupe a démontré le rôle fondamental de certains facteurs cellulaires dans le cycle viral. Parmis ces facteurs l’apoliprotéine E joue un role majeur dans l’entrée, l’assemblage et l’export des particules virales. Les travaux du groupe sont actuellement focalisés sur les interactions entre le virus et le métabolisme lipidique ainsi que sur la compréhension des mécanismes de régulation de traduction virale. En 2011, le Dr Catherine Schuster a été nommée directrice de recherches à l’Inserm et depuis 2013 elle est directrice-adjointe de l’unité Inserm U1110. Catherine Schuster est membre du conseil de l’école doctorale Vie et Santé (ED414) dont elle a été élue directrice adjointe en 2013. Catherine Schuster a été expert pour l’Université de Strasbourg de des CSS64 et 65 de 2000 à 2011 et enseigne ponctuellement en niveau master. Depuis 2013, Catherine Schuster est déléguée scientifique de l’Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (Aeres).

Les travaux de recherche sont actuellement principalement subventionnés par l’Inserm, l’Agence nationale de la recherche sur le Sida et les hépatites virales B et C (ANRS), le programme Initiatives d’Excellence (IdEx) de l’Université de Strasbourg et le LabEx HepSYS.